Articles tagués : Histoire

Accordéon (#4) – Fabricants

C’est en Italie (Castelfidardo) et en Allemagne (Trossingen ) que sont fabriqués la plupart des accordéons, en Occident. Avec le temps, la demande a diminué et bien peu de manufactures ont survécu.

Vers en 1871, c’est probablement Joseph-Roch Lyonnais qui aurait fabriqué le premier accordéon canadien. Cet « inventeur » était luthier de profession, en même temps que réparateur et marchand d’instruments de musique, instrumentiste, compositeur, professeur, chef d’orchestre. Son fils, Cyrille-Roch (appelé Roch fils) était aussi luthier, marchand de musique, professeur.

Au vingtième siècle, il semble bien qu’on ait délaissé la fabrication de l’accordéon, presque complètement… Après l’Expo 67, si on voulait se procurer un accordéon, on devait l’importer d’Allemagne, d’Italie ou encore de Russie, du Brésil ou de Chine.

De nos jours, « Musique Gagné et Frères » continue de produire des accordéons diatoniques et d’entretenir les instruments au Québec… d’ailleurs, il en sera question dans mon blog de la semaine prochaine.

Bonne semaine, les accordéonistes !

Accordéon (#3) Sonorité – Débuts de l’Accordéon

Sonorité

Le son de l’accordéon est produit par des anches « libres ». L’anche libre est une languette de métal, fixe à une extrémité,  dont le centre peut vibrer au-dessus ou au-dessous. 
Anche libre  Chaque note de l’accordéon dépend d’une anche libre. 

Débuts de l’Accordéon

En fait, l’Accordéon descend de l’harmonica.  En Allemagne, vers les années 1820, on a tenté d’ajouter un soufflet et un clavier. Après plusieurs tentatives, on réussit  à fabriquer le premier Accordéon.

Selon les archives, c’est un Autrichien, un certain Cyrill Demian, qui déposa une demande de brevet pour son instrument de musique nommé « Accordion »,  au mois de mai 1829.  Il s’agissait d’une petite boîte où il avait fixé des languettes métalliques et un soufflet. Chaque touche de son « Accordion » pouvait produire deux sons différents, selon qu’on ouvrait ou fermait le soufflet. Pour l’époque, c’était génial !

À la semaine prochaine pour la suite  de l’Histoire de l’Accordéon !

 P.S.  pour celles et ceux  qui veulent entendre un « Grand » de l’Accordéon…

Spectacle à ne pas manquer : 

Le 23 mai 2009, à 20h.
Didier Dumoutier sera à l’Auberge La Caravane,
4500 chemin Capelton,  North Hatley, en Estrie
Pour réserver : 819-842-2364

Thèmes WordPress - WordPress tuto