Catégorie : Accordage

Accordéon (#10) – Apprentissage précoce

 

Le mois dernier, plusieurs d’entre vous sont allés examiner le guide Mnemo 2008 pour y chercher un professeur d’accordéon, dans leur région , sous la rubrique « Enseignement régulier ». Ce n’est vraiment pas facile à trouver !!

S’il y avait  un professeur d’accordéon qui lit ce blog, veuillez vous faire connaître.

Envoyez-moi vos coordonnées à accordeon.diane@hotmail.com et je me ferai un plaisir de les communiquer à mes lecteurs. Je voudrais tellement que la musique d’accordéon continue d’exister au Québec ! 

Quelle que soit la méthode utilisée, la meilleure façon d’obtenir des résultats, c’est de commencer le plus tôt possible : dès que notre enfant ou  petit-enfant y montre un certain intérêt. Il est primordial de lui faire entendre ce genre de musique    et de lui démontrer notre plaisir en souriant, en tapant des mains, des pieds,  en dansant … avec lui. S’il le faut, ressortons nos disques vinyle et nos cassettes. Ça aura un effet d’entraînement, c’est certain ! D’ailleurs, c’est excellent pour nous aussi !!! 

De nos jours, il existe une multitude de jouets musicaux pour nos tout-petits : 

centre d’activité musical

centre d’activité musical

 

tambourin

tambourin

 

Xylophone

Xylophone

 

flûte à coulisse

flûte à coulisse

tapis de danse

tapis de danse

 

livre sonore

livre sonore

 

Kahama

Kahama

Clavier

Clavier

 

 

petit piano

petit piano

 

 

    Afin de se rendre compte très tôt  qu’en faisant un mouvement…  le son change !

Pour ma part, j’ai eu la chance d’appartenir à une famille de joyeux lurons qui se réunissaient avec « chacun son instrument » et dès l’âge de 3 ans, on m’offrait des cuillers retenues avec un élastique pour accompagner ce joli tintamarre.  J’ai commencé officiellement l’accordéon à 5 ans. 

(À suivre…  la semaine prochaine)

Accordéon (#8) – Le SON et l’Accordage

On a l’habitude d’entendre l’expression  « faire accorder son piano », mais on peut en faire autant avec son accordéon. Bien entendu,  le travail est fort différent puisque le piano renferme des cordes tandis que l’accordéon possède des anches libres. 

Chacune d’elles est fixée dans un minuscule cadre de bois avec de la cire d’abeille.
Chaque anche doit être profilée et calibrée afin qu’elle produise le son désiré, à une hauteur donnée.

Le meilleur exemple :
la hauteur du LA du diapason correspond à 440 Hz (hertz) soit 440 vibrations à la seconde. Chaque note a une hauteur bien précise.
Voici le tableau d’un octave. 

Note Fréquence
La 880.00
Sol 783.99
Fa 698.46
Mi 659.26
587.33
Do 523.25
Si 493.88
La 440.00

Notez que l’octave d’une note a une fréquence double de la note de départ.

 

Nous entrons dans le monde complexe de  la « SONORITÉ ».
Il existe des appareils fort utiles pour nous aider à vérifier l’exactitude des sons produits.
En voici deux : le simple diapason (qui donne le LA)  et  l’oscilloscope numérique  

                           Diapason                                   oscilloscope numérique                           

  

Heureuse découverte sur l’Internet:
Fantastique ! Nous pouvons suivre un cours  d’ « Accordage  » pour accordéon.
En Estrie, on peut apprendre à réajuster le son de notre accordéon 
en suivant une formation chez M. Mario Bruneau, à Stanstead.
Les cours sont disponibles par blocs de 3 heures
Vous n’avez qu’à lui téléphoner au 819-876-2794

http://www.mariobruneau.com/lespianosmariobruneau.html#cours 

À tous ceux qui ont l’accordéon au cœur ,  Joyeux Printemps ! 

Thèmes WordPress - WordPress tuto