Accordéon (#8) – Le SON et l’Accordage

On a l’habitude d’entendre l’expression  « faire accorder son piano », mais on peut en faire autant avec son accordéon. Bien entendu,  le travail est fort différent puisque le piano renferme des cordes tandis que l’accordéon possède des anches libres. 

Chacune d’elles est fixée dans un minuscule cadre de bois avec de la cire d’abeille.
Chaque anche doit être profilée et calibrée afin qu’elle produise le son désiré, à une hauteur donnée.

Le meilleur exemple :
la hauteur du LA du diapason correspond à 440 Hz (hertz) soit 440 vibrations à la seconde. Chaque note a une hauteur bien précise.
Voici le tableau d’un octave. 

Note Fréquence
La 880.00
Sol 783.99
Fa 698.46
Mi 659.26
587.33
Do 523.25
Si 493.88
La 440.00

Notez que l’octave d’une note a une fréquence double de la note de départ.

 

Nous entrons dans le monde complexe de  la « SONORITÉ ».
Il existe des appareils fort utiles pour nous aider à vérifier l’exactitude des sons produits.
En voici deux : le simple diapason (qui donne le LA)  et  l’oscilloscope numérique  

                           Diapason                                   oscilloscope numérique                           

  

Heureuse découverte sur l’Internet:
Fantastique ! Nous pouvons suivre un cours  d’ « Accordage  » pour accordéon.
En Estrie, on peut apprendre à réajuster le son de notre accordéon 
en suivant une formation chez M. Mario Bruneau, à Stanstead.
Les cours sont disponibles par blocs de 3 heures
Vous n’avez qu’à lui téléphoner au 819-876-2794

http://www.mariobruneau.com/lespianosmariobruneau.html#cours 

À tous ceux qui ont l’accordéon au cœur ,  Joyeux Printemps ! 

Pas de commentaire

Pas encore de commentaire.

Flux RSS des commentaires sur cet article. URL de TrackBack

Laisser un commentaire

Thèmes WordPress - WordPress tuto